Mon panier

fermer

Black Friday : La réalité des petites entreprises

Publié le 29 novembre 2019

Le Black Friday est ENFIN arrivé! Cette journée tant attendue par des milliers de personnes dans le monde entier frappe à nos portes. À l'approche de la période des fêtes, il s'agit de l'occasion parfaite pour magasiner tous les cadeaux de Noël dont nos êtres chers rêvent et de profiter de rabais incroyables. On fait bien d'en profiter, ça arrive juste une fois par année (ou presque...). Dans le monde des grandes multinationales, il est important de se questionner sur l'impact et la réalité d'une journée comme celle-ci chez les petites entreprises de notre région. 

COMPÉTITIONNER AVEC LES GRANDS

Aujourd'hui, en 2019, le Black Friday prend toute sorte de forme. Bien sur, on connaît tous LA journée, LE vendredi où les soldes et offres promotionnelles envahissent les magasins de toutes sortes. Toutefois, on voit aussi des soldes Pré-Black Friday, le Cyber Monday, la Red Week... et j'en passe! Ce n'est plus juste une journée, l'évènement s'étale pratiquement à tout le mois de novembre, ça ne finit plus! Et nous, les consommateurs, on en demande toujours plus. On s'attend à ces rabais. Certains sont mêmes déçus lorsque le cadeau parfait qu'ils avaient «spotté» n'est pas en liquidation. 

Ce qui est important de comprendre, c'est que malgré la taille des petites entreprises d'ici, on les embarque dans le même bateau. La pression du Black Friday se fait ressentir quand on gère une petite entreprise. «Est-ce que je devrais offrir un rabais?» «Personne ne viendra acheter dans ma boutique si je n'offre pas de rabais!» «Et si mes compétiteurs en offrent un meilleur?». C'est des questions qui nous traversent l'esprit. Les grandes entreprises/multinationales ont les ressources et les moyens d'offrir des rabais qu'aucune petite entreprise de ce monde ne peut offrir. 

LES DIFFÉRENCES AU NIVEAU DU VOLUME

Plusieurs éléments différencient une petite entreprise et une grande entreprise. Une des principales différences se situe au niveau du volume de ventes et de l'achalandage. 

Une grosse entreprise qui a un volume de ventes annuel très important peut se permettre, pour une courte durée, de diminuer considérablement sa marge de profit sur certains produits en offrant des rabais très intéressants. Sur les bilans annuels, cela n'aura pratiquement pas eu d'impact. De plus, ces entreprises qui ont une immense variété de produits feront probablement des ventes de produits qui ne sont même pas en rabais durant cette journée. On est tous pareils. On se déplace, on affronte la folie du Black Friday, on ne ressortira pas deux fois. Aussi bien tout acheter aujourd'hui. 

Chez certaines petites entreprises qui ont un plus petit volume de ventes, de réduire sa marge de profit pour une journée peut parfois vouloir dire de ne faire aucun profit pour le mois en entier. En effet, une boutique qui ne réalise que quelques ventes par mois et qui a des frais de roulement (entretien du site web, publicité, location d'ateliers, etc) doit faire un certain nombre de ventes pour garder sa tête en dehors de l'eau.

Le volume affecte directement le coût de production. Les fournitures pour fabriquer un produit sont achetées en fonction du nombre de produits qu'on s'attend à vendre. On n'achètera pas des fournitures pour fabriquer 500 produits si on sait qu'on en vend seulement 30 dans une année... Les rabais à l'achat de fournitures sont faites selon le volume, donc plus on en achète, moins cher on paye. Les frais de livraison aussi sont ajustés selon le volume. Plus on effectue de livraison dans un mois, plus on a des rabais intéressants sur le prix de livraison. Malheureusement, la réalité fait en sorte que les rabais deviennent vraiment intéressant seulement lorsqu'on a une très grande quantité de ventes mensuelles. Donc, en plus d'avoir un volume des ventes inférieures, le coût de production et de distribution d'un produit dans une petite entreprise est plus grand. Vous comprendrez que d'offrir un rabais va directement réduire la marge de profit réalisé et donc impacter directement la profitabilité de certaines entreprises.

LA CAPACITÉ À FOURNIR LA DEMANDE

Bien que la période des fêtes soit magique, les petites entreprises n'ont pas de petits lutins qui travaillent pour eux à fabriquer les produits qui sont achetés lors de cette journée achalandée. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une personne, le propriétaire de l'entreprise, qui conçoit lui-même tous les produits commandés lors de cette journée. Il est important de se demander quel volume de ventes ils sont en mesure de supporter. Car c'est beau offrir des rabais, mais si on est surchargés par la demande et qu'on arrive à vous livrer le produit qu'en JUIN, la beauté du rabais perd tout son sens. Certains entrepreneurs vont choisir de ne pas liquider leurs produits dans le but de respecter les délais de fabrication qui sont promis aux consommateurs. Il ne faut pas oublier qu'après le Black Friday, c'est décembre, et que d'autres commandent risquent de surgir.

SOURCE DE REVENUS

Un autre facteur qui est important de considérer est la source de revenus du foyer de l'entrepreneur. On oublie parfois que derrière le produit qu'on achète, il y a un humain qui fait face à sa propre réalité et qui doit subvenir aux besoins de sa famille. Plusieurs scénarios sont possibles et impactent directement la capacité à offrir un rabais lors du Black Friday:

  • Est-ce que l'entreprise a un seul propriétaire ou plusieurs propriétaires?
  • Est-ce que le propriétaire doit subvenir aux besoinx d'une famille ou il est seul et doit uniquement subvenir à ses propres besoins?
  • Est-ce que le propriétaire a un autre emploi et ne dépend pas du revenu de l'entreprise?
  • Est-ce qu'il y a une autre source de revenus (conjoint, par exemple) pour le foyer?

On travaille tous pour la même raison: subvenir à nos besoins et avoir un certain confort dans notre quotidien. C'est la même chose pour les artisans québécois. Ces derniers ont choisi de vivre de leur passion et de concevoir des produits qui peuvent plaire à d'autres. Ils ont toutefois les mêmes responsabilités et obligations que nous. 

 

NOS SUGGESTIONS

Étant moi-même une consommatrice, j'ai tendance à bien magasiner et choisir les produits qui me conviennent et qui me coûtent le moins cher. De faire une sélection de produits et d'attendre aux évènements tels que le Black Friday pour voir si l'entreprise offre un rabais est parfait. Une boutique qui offre un rabais a préalablement fait des calculs et estimé que son entreprise a la capacité de supporter cette réduction de marge de profit. Elle s'attend à recevoir des ventes et est heureuse de vous offrir ce rabais! Toutefois, je ne crois pas que de ne pas pouvoir acheter un produit en liquidation parce que l'entreprise a fait le choix de ne pas offrir de rabais devrait être un frein à l'achat. 

Je suis en attente de l'arrivée de mon premier enfant. Étant une militante pour l'achat local, je choisis certainement de magasiner des produits d'ici pour préparer l'arriver de mon coco. Toutefois, comme la majorité des gens, je suis limité dans mon budget. Je dois faire des choix et sélectionner mes priorités. Le choix que j'ai fait, c'est d'acheter local ou d'acheter usagé. 

Chez Richesses d'ici, nous travaillons en collaboration avec les entreprises québécoises dans le but de les faire connaitre et de leur offrir des opportunités de vente sans dévorer toute leur marge de profit. Nous avons décidé de vous offrir des rabais sur certains produits. Vous pouvez les retrouver dans la section «Promotions».

Être conscient de la réalité des entrepreneurs et réfléchir avant de faire un achat peut faire une énorme différence dans l'économie locale. Le but de cet article n'est pas de prendre en pitié les plus petites entreprises. Ma boutique est ouverte depuis 6 mois et c'est une de mes grandes fiertés, peu importe le revenu que cela m'apporte. Je suis convaincue que c'est la même chose pour tous les entrepreneurs d'ici. J'ai toutefois espoir qu'à force d'en parler et de conscientiser la population sur les réalités auxquelles nous faisons face, nous allons contribuer à avoir une société plus éduquée en ce qui concerne les achats responsables. 

Sur ce, bon magasinage!